Le ministre

A Mesdames et Messieurs :

Les cadres et fonctionnaires relevant du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales

Les élus locaux.

Au moment où je prends mes fonctions de Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales, je tiens tout d’abord à exprimer ma haute considération pour la confiance placée en ma personne par son Excellence Monsieur le Président de la République, cette marque de confiance est aussi étendue aux cadres, fonctionnaires et élus locaux que vous êtes.

Je tiens par ailleurs à m’incliner devant la mémoire des martyrs du devoir national, les valeureux fonctionnaires ayant fait face à l’obscurantisme et l’extrémisme avec courage et bravoure, pour assurer la continuité de l’Etat.

 

Vous n’êtes pas sans savoir que notre pays demeure confronté à des défis grandissants et des enjeux majeurs, la sécurité et la quiétude recouvrée par notre pays dans ce contexte régional mouvant, attise la menace de forces occultes.

 

Aussi, il appartient à chacun de préserver les acquis de la politique de réconciliation nationale menée par son Excellence, Monsieur le Président de la République et observer un niveau élevé de vigilance, pour déjouer toute manœuvre ciblant la stabilité et l’unité du pays. 

Je salue entre autres les efforts colossaux que vous déployez et les sacrifices que vous avez consentis tout au long des différentes étapes traversées par notre pays, contribuant ainsi activement à la réussite des programmes nationaux de développement.

Les résultats et les succès ainsi réalisés, n’ont pu être obtenus que grâce à votre esprit d’engagement, d’abnégation et de dévouement, conjugués à la pertinence et à la portée stratégique des politiques initiées par son Excellence Monsieur le Président de la République, sans quoi, rien n’aurait été possible. Parmi ceux-ci, figurent en pole position les successifs plans quinquennaux de développement, dont il a été l’initiateur et que nous avons eu tous l’honneur de contribuer à leur mise en œuvre.

         Vos efforts se poursuivent avec la même ardeur, ténacité et volonté, pour la mise en œuvre du plan d’actions du Gouvernement, qui n’est autre qu’une traduction fidèle du programme de son Excellence Monsieur le Président de la République sur le terrain et je ne peux dans ce cadre que vous faire part de ma reconnaissance et gratitude.

         Un saut qualitatif a été enregistré dans l’affermissement et la consolidation de la crédibilité de l’Etat, et ce, à la faveur des réformes menées, qui ont placé le citoyen et le service public au cœur des préoccupations des pouvoirs publics, favorisant un rôle plus actif de la société civile et une implication citoyenne effective dans la gestion des affaires publiques.

         Il reste beaucoup à faire dans ce cadre, néanmoins, il suffira de rendre l’exercice de l’acte d’animation, d’impulsion et de contrôle plus exaltant et la participation des autres à la vie publique plus attractive.

          Cette approche sera davantage soutenue grâce au processus engagé pour une modernisation agissante et tangible des services publics, que vous avez la noble mission de parachever.

          L’option de parfaire et de consolider l’entière informatisation des systèmes d’information et de traitement des données et d’automatisation des prestations des services publics administratifs, n’est plus un choix mais un besoin vital indispensable pour la bonne gouvernance au sein de notre secteur.

          La bureaucratie, le népotisme et la corruption, sont aujourd’hui des maux endémiques et persistants qui menacent hélas les fondements de notre organisation administrative et il est indispensable de lutter contre ces phénomènes sans relâche pour les faire disparaitre, et ce, à travers le processus de modernisation enclenché, avec l’appui d’une politique plus entreprenante en matière de simplification et d’harmonisation des procédures, que le Ministère s’attèle à mettre en œuvre.

          C’est au sens de la responsabilité et du noble sentiment de devoir servir les autres qu’échoit en finalité tout le message solennel du service public, qu’il vous appartient d’adopter et de véhiculer dans votre manière de faire, consolidant ainsi la relation entre le citoyen et l’Administration.

          La consolidation de cette relation passe inévitablement par une symbiose qui doit régner entre le représentant de l’Etat désigné et l’élu, qui est une condition intrinsèque de toute action engagée.

           En effet, l’intérêt général doit être le trait d’union devant lier les uns aux autres et l’objet d’une communication sereine, mettant à profit les opportunités et atouts offerts pour une prise en charge prompte et efficace des préoccupations du citoyen dans le strict respect des lois et règlements en vigueur.

          La diversification ascendante des besoins et exigences du citoyen et de la société de manière globale, est une aspiration légitime qui ne fait que témoigner du degré d’évolution et de maturité de notre société.

          Nos services publics sont appelés dans ce cadre, à relever les défis, faire face à ces nouvelles mutations et les contenir efficacement. C’est en face de telles situations qu’il appartient à chacun de nous de prouver sa capacité d’adaptation et je ne doute nullement de votre détermination à le faire.

          À ce titre, le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales, ne manquera pas de vous accompagner dans l’effort à accomplir, notamment à travers la politique de formation que nous sommes résolus à asseoir, en vue de renforcer nos capacités de gestion, développer nos compétences et renforcer nos aptitudes d’encadrement.

          Cette démarche constitue un axe prioritaire du plan d’actions du Ministère qui concernera à la fois les personnels administratifs et les élus locaux, suscitant ainsi leur engagement et implication totales.

          Sur un autre plan, il convient de rappeler que l’émergence d’un service public de qualité n’est pas tributaire uniquement d’une politique affirmée en matière de formation. La redynamisation des organes de gestion, l’innovation et l’impulsion d’un esprit d’entreprenariat et de créativité sont autant d’éléments qu’il sera question de prendre en compte dans notre démarche.

          Une nécessaire réadaptation des textes aux exigences de la réalité est par ailleurs fortement ressentie et un regard serein et attentif est nécessaire pour enclencher un plan de réforme des collectivités locales, susceptible de les doter en nouveaux modes d’organisation et de gestion, en mécanismes et outils, de manière à leur permettre de réaliser les objectifs escomptés.

          Au plan économique, le Ministère est appelé à accompagner la  collectivité locale par la mobilisation de toutes les énergies et les ressources disponibles, les valoriser et les canaliser pour développer une action économique efficace, en mesure de réduire les inégalités entre collectivités, favoriser la solidarité locale et réaliser un développement homogène et équilibré de tout le territoire national.

          Le développement local, ne sera alors qu’une conséquence de la consécration des principes républicains d’égalité, de partage et de solidarité.

          Un intérêt particulier sera évidemment accordé aux régions frontalières, aux zones enclavées et/ou montagneuses, ainsi qu’à celles du Sud. La nouvelle réorganisation administrative décidée par son Excellence Monsieur le Président, en est la parfaite illustration, car elle vient raffermir les vertus de la décentralisation.

          Je reste persuadé de votre engagement continu, sans lequel toute action initiée ne serait que vaine ou aléatoire. Un programme ne vaut que par la contribution active de tous les acteurs concernés.

          De votre adhésion, dépend sa réussite. Par votre persévérance et dévouement le défi sera relevé.

          Je vous rassure et vous assure de mon indéfectible soutien dans l’exercice de vos missions respectives et serai constamment à l’écoute de vos préoccupations.

          Veuillez croire en mes sentiments respectueux et ma parfaite considération; vous qui faites l’administration à tous ses échelons et les assemblées à tous leurs niveaux.

Le Ministre de l’Intérieur

                                                                     et des Collectivités Locales